Back

[Covid-19] Gaches Chimie mobilise son site d’Escalquens pour la production de gel hydroalcoolique

MARINA ANGEL Covid-19 , Occitanie , Haute-Garonne , Chimie , L’Usine Santé

Publié le 24/03/2020 À 14H17

Spécialisée dans la production et de la distribution de produits chimiques à usages industriels, la société familiale toulousaine Gaches Chimie maintient l’ensemble de ses activités et accélère la production de gel hydroalcoolique sur son site principal de production à Escalquens, en Haute-Garonne.

Gaches Chimie accélère la production de gel hydroalcoolique sur son site industriel d’Escalquens (Haute-Garonne) © Gaches Chimie

« Compte tenu de la nature même de nos activités et de notre fort positionnement dans la fourniture de produits de désinfection et d’hygiène pour l’industrie, notre société se doit de rester opérationnelle, quelque soit le contexte« , souligne Pierre Gaches, PDG de la société toulousaine Gaches Chimie. Face à l’épidémie de coronavirus, la PME familiale, spécialisée dans la production et la distribution de produits chimiques à usages industriels, a mobilisé très tôt ses troupes.

Dès le début du mois de mars, à la fois pour faire face à ses propres besoins et en vue de répondre localement à une demande exprimée par des municipalités du sud-est de l’agglomération toulousaine (où est implanté son principal site de production), pour assurer en sécurité le premier tour des élections municipales, la société a mis un coup d’accélérateur sur la production de gel hydroalcoolique dans son usine d’Escalquens (Haute-Garonne).

Une capacité de 100 000 litres par semaine

« Nous sommes dorénavant en capacité de produire jusqu’à 100 000 litres par semaine, pour assurer le lavage de mains et le nettoyage de certaines surfaces, avec des contenants allant de flacons de 180 millilitres à des containers de 1 000 litres, en passant par les pulvérisateurs de 500 millilitres et bidons de 5 litres« , précise le chef d’entreprise.

La société conseille dorénavant à ses clients de garder leurs flacons et leurs pulvérisateurs et propose ces bidons de 5 litres pour les recharger.

Des plaques et des visières de protection en polycarbonate

La société a aussi décidé, après l’avoir testé en interne dans ses propres bureaux, de déployer à une échelle industrielle la production de plaques en polycarbonate destinées à compartimenter les bureaux. « Nous disposons de la matière première et de l’outil de découpe adapté sur nos sites de Toulouse (Haute-Garonne), Bègles (Gironde) et Vitrolles (Bouches-du-Rhône)« , précise Pierre Gaches. Dans la foulée, elle vient d’élargir son offre avec des modèles de visières, toujours en polycarbonate, pour protéger les opérateurs sur chantier.

Pas de rupture dans les livraisons

Pierre Gaches entend aussi rassurer ses clients : « nous maîtrisons notre logistique avec notre propre parc de 35 camions. Nous avons mis en place en quelques jours toutes les conditions nécessaires pour assurer la sécurité de nos salariés, réorganiser nos méthodes, garantir la livraison de nos clients et au final repousser le plus longtemps possible le recours au chômage partiel. »

Gaches Chimie, dont le siège est à Toulouse et le site principal de production à quelques kilomètres de la métropole régionale, à Escalquens, propose une large gamme de produits : matériaux composites, colles et adhésifs structuraux, produits chimiques utilisés dans l’aéronautique ou les industries agroalimentaires et produits de traitement pour piscines publiques et privées. La société dispose d’antennes un peu partout en France et est implantée en Espagne, en Tunisie, au Maroc, aux Pays-Bas et au Mexique. Elle emploie globalement 340 salariés, pour un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros.

Usine Nouvelle, Marina Angel le 24/03/2020

< Retour