Les mesures à prendre pour anticiper la réglementation sur le styrène

La réglementation s’alourdie, au 1er janvier 2019 la Valeur Limite d’Exposition Professionnelle du styrène/8h de 23,3ppm est passée contraignante. Le Styrène est un produit difficilement substituable pour la fabrication de matières plastiques, caoutchouc et matériaux composites.
Il y a urgence dans la définition de mesures préventives et de protections.

Cet article vous aidera à mettre en oeuvre ces mesures.

Pour rappel, le contexte réglementaire :

Depuis le 01 Janvier 2016, le styrène est classé toxique pour la reproduction catégorie 2 avec la phrase  H361d : susceptible de nuire au fœtus

Concernant ses valeurs limites d’exposition, le styrène avait une valeur de VLEP/8h :  50 ppm soit 215 mg/m3. Après la parution de l’Arrêté du 23 mars 2016 et du  Décret n° 2016-344 du 23 mars 2016, la situation est la suivante :

Depuis le 01/01/2017 et jusqu’au 01/01/2019, le styrène a une VLEP/8h indicative 23,3 ppm. Une VLEP indicative donne des objectifs à atteindre pour l’entreprise mais n’est pas obligatoire.

A partir du 01/01/2019, cette VLEP/8h de 23,3ppm est passée contraignante et devient donc une obligation pour l’entreprise.

Savoir identifier le risque

1. Cartographier les produits à risques

Connaître les produits impactés, c’est à dire contenant du styrène puis identifier les points d’utilisations.

Vous ne savez pas comment identifier la substance du Styrène de vos produits finis? Gaches Chimie a développé une plateforme Smartdata capable d’identifier les substances de vos références produits pour en savoir plus cliquez ici.

Plus traditionnellement vous pouvez repérer les dangers des produits entrants dans l’utilisation des résines polyesters tels que:

  • Styrène
  • Catalyser
  • Acétone

à partir des sources d’informations telles que l’étiquetage, les fiches de postes et les fiches de données de sécurité.

2. Cartographier les lieux d’utilisation à risque

  • Stockage des produits
  • Pesage et conditionnement
  • Projection résines et gelcoat
  • Zone déballage
  • Polymérisation des pièces

3. Cartographier les modes d’utilisation

  • Moulage au contact
  • Projection simultanée
  • Projection de gelcoat
  • Infusion
  • RTM
  • Pultrusion
  • Enroulement filamentaire

Le procédé « moule ouvert » entraîne des émissions de styrène importantes par opposition au procédé « moule fermé » (infusion, RTM).

Une fois la liste des produits déterminée, les lieux d’utilisations définis et les modes d’utilisations identifiés, une cartographie des zones à risques d’expositions peut être réalisée.

Savoir se protéger du risque

Des mesures doivent être réalisées par un organisme agréé qui doit définir une stratégie de mesures en fonction des textes ci-dessus. La liste des organismes agréés est disponible sur le site du COFRAC : http://www.cofrac.fr/fr/easysearch/index.php .
Ces mesures doivent permettre de déterminer si les salariés peuvent être exposés au-delà de la VLEP ou pas.
Si c’est le cas, à partir du 01/01/2019, s’agissant d’un produit CMR2 avec une VLEP contraignante, en cas de contrôle, un arrêt immédiat de l’atelier peut être prononcé.

Savoir réduire le risque

1. Réduire le risque à la source

Choisir ses produits:

  • Résines et gelcoat à faibles taux de styrène dits FTS (Exemples: Synolite 8388-L7, Atlac MA 6325)
  • Résines à faibles émissions de styrène dites LSE : Un agent filmogène abaisse l’émission du taux de styrène à la polymérisation (Synolite 8388-P1)
  • Catalyseur spécifique pour le gelcoat : (Butanox P50)
    • Qui diminue le taux d’émission du styrène de 15 à 20% lors de la polymérisation par une montée en dureté plus rapide
    • Qui augmente la rotation des moules

Choisir ses procédés:

  • Infusion :
    • Résine infusion : Synolite 8488-G2
    • Gamme de produits de mise sous vide : AIRTECH (assistance technique)
  • RTM
    • Résine transfert Molding
  • RTM light
    • Moule et contre moule
    • Résine RTM : Synolite 1967-X1

2. Protection collective

  • Captage: Il convient de capter l’émission de styrène auprès de la projection, de l’application manuelle, de la polymérisation afin de protéger le salarié
  • Ventilation: Après l’extraction des émissions de styrène, l’atelier doit être alimenté en « air propre » : c’est la ventilation.

3. Protection Individuelle

Les Equipements de Protection Individuelle réglementaires ou EPI existent pour l’utilisation des différents produits entrants dans la réalisation des stratifiés polyesters. Notre plateforme d’échanges peut proposer les EPI nécessaires sur fiches de poste.

Après avoir mis en place ces dispositions de réduction, il est important de s’assurer que les valeurs se situent en dessous de la VLEP lors de la nouvelle campagne de mesures. L’opération devra être répétée chaque année.