COMMUNIQUE DE PRESSE - GACHES CHIMIE: L'AUTORITE DE LA CONCURRENCE CONDAMNE A 79 MILLIONS D'AMENDE LES QUATRE PRINCIPAUX DISTRIBUTEURS DE PRODUITS CHIMIQUES PRESENTS EN FRANCE

Envoyer Imprimer PDF

logo

Escalquens, le 29 mai 2013

 

L’AUTORITE DE LA CONCURRENCE CONDAMNE A 79 MILLIONS D’EUROS D’AMENDE QUATRE DES PRINCIPAUX DISTRIBUTEURS DE PRODUITS CHIMIQUES PRESENTS EN FRANCE

Le Groupe GACHES CHIMIE salue la décision de l’Autorité de la concurrence, qui illustre par sa sévérité la distorsion de concurrence que créait depuis des années le système d’entente entre les quatre principaux distributeurs de produits chimiques présents en France.

La décision rendue ce jour par l’Autorité de la concurrence dans le cadre de la procédure de clémence constitue une réponse ferme envers des pratiques illicites (Lien vers la décision). Ces pratiques qui durent depuis plus de dix ans se sont révélées nuisibles pour de nombreux industriels, des collectivités et pour l’économie dans son ensemble.

Le montant de la sanction financière, près de 79 millions d’euros au total, témoigne de l’importance de l’atteinte à l’économie, mais aussi des dommages causés à la concurrence sur le marché de la distribution de commodités chimiques.  L’Autorité de la concurrence souligne la place centrale de la société Brenntag dans le cartel en indiquant que « pivot de l’entente, elle en a été l’instigatrice dans trois régions et en exerçait la surveillance. » A ce titre, Brenntag est condamné à plus de 47 millions d’euros, sur un montant global de 79 millions d’euros d’amende pour les quatre principaux acteurs du marché.

Pour Pierre Gaches, président de GACHES CHIMIE : « Les conclusions de l’Autorité de la concurrence jettent une lumière crue sur les pratiques exercées depuis de nombreuses années déjà par les principaux acteurs de produits chimiques présents sur le marché français, visant à tromper les clients et à fausser la concurrence à travers des ententes concurrentielles multiformes. Nous nous réjouissons de cette décision qui sanctionne près de dix ans de concurrence déloyale dont ont souffert les PME françaises et tous les industriels dans ce secteur mais aussi les collectivités. »

Le groupe familial français GACHES CHIMIE dénonce depuis près de dix ans les agissements de la société Brenntag. Il rappelle à cette occasion qu’une autre procédure est toujours pendante devant l’Autorité de la concurrence pour abus de position dominante exercée par Brenntag sur le marché de la distribution des produits chimiques en France.

GACHES CHIMIE se réserve le droit de recourir à des actions en justice, afin d’obtenir réparation des préjudices subis.

 

Contact

Raphaël DANIEL

06.29.94.54.86

>> Téléchargez cet article <<

Retrouvez l'interview de Pierre Gaches par Challenges